31/03/2012

Les joies du couple vs les joies de l'adultère

Ca fait un bail que j'ai pas écrit hein.
En fait, depuis la dernière "vraie" note, j'ai eu peu de temps.


Mais pour résumer les grandes lignes : MPP m'a tellement saoulée qu'un vendredi soir, je me suis cassée.
Chez Clo.
Il m'a saoulée, harcelée toute la semaine.
Si je fermais les yeux d'aise parce qu'au soleil pendant qu'il me parlait, j'avais droit à "Je te saoule ?"
Si le bisou du matin était fait un peu précipitemment, j'avais droit à 2h par msn sur le thème du "je me suis senti agressé"
Une semaine comme ça... Alors un vendredi soir sans enfants, alors qu'il remettait ça, je regardais dans le vague.
"Tu penses à quoi là ?" me dit t'il
Faut être honnête dans la vie, non ?
"Je pense que je vais me casser"
Bim.
J'envoie un sms à Clo lui demandant si elle peut m'héberger.
Oui.
OK j'arrive.
Je me lève et vais préparer mes affaires.
Un petit tour sous la douche et c'est parti.
En partant, je lui ai dit de réfléchir.


Je suis rentrée le dimanche après midi, après avoir passé un excellent WE chez Clo.
Suis allée chez le coiffeur, me suis offert un superbe pull, je suis allée boire mon café en terrasse comme avant, au soleil, on a mangé au resto avec Clo....


Il avait réfléchi, lorsque je suis rentrée, s'était calmé.
Mais... les choses sont loin d'être simples.
Il m'étouffe en fait.
Si un mercredi midi je ne rentre pas déjeuner alors que je le fais d'habitude, ça tourne au drame.
Il me trouve des cours de dessin et veut venir avec moi....
DE L'AIR !


Mais en même temps.....


En même temps, je continue à voir C.
Parfois 1 seule fois dans la semaine, parfois 3.
Parfois seuls parfois avec d'autres.


La semaine dernière, nous nous sommes vus 3 fois (en 5 jours, c'est pas mal non ?) :
- lundi à la plage seuls à seuls
- mercredi au resto avec mon chef
- vendredi dans un saladbar avant d'aller à une réunion


Cette semaine, 2 fois.
- lundi, pique nique seuls,où il a bien failli me casser le dos en m'allongeant sur un banc (je déconseille pour les dos fragiles)
- vendredi "soir".
Alors là.... ça vaut le récit.


Jeudi midi, je devais avoir une réunion.
Annulée.
Je maile C en lui demandant ce qu'il fait.
Il avait amené sa gamelle. Moi non....
Je lui propose d'aller au resto avec nos collègues.
Je me renseigne sur lesquels, de collègues et... non. Pas les bons, et trop.
Et puis il n'avait pas l'air d'avoir envie d'un resto.
Ca s'est terminé avec L3 et MPP au resto en dessous de chez moi.


Bon alors....vendredi midi ? Parce que la semaine prochaine, il est en déplacement alors le temps va être long....
Non ; vendredi midi il est déjà pris.
Pffffffff j'rentre chez moi alors.


Finalement, vendredi 17h00, il commence à me proposer un petit passage au stade....
Aaaaaaaaah intéressant ça !
Seulement voilà : après le boulot, je dois aller boire un verre avec MPP.
Comment faire....


J'envoie un mot à MPP pour savoir comment il veut qu'on s'arrange. Il passe me prendre ? On se rejoint à la maison ?....
Pas de réponse....
17h30, C me dit "Moi, je serai là bas dans une quinzaine de minutes"
Rrrrrr mince mince mince MpP a toujours pas répondu !!!
Bon bin tant pis ; vu qu'en plus je suis énervée,ça me détendra !
J'envoie un sms à C : "J'arrive".
Je ferme mon ordi et plie bagages.


Et la suite plus tard car justement,je tombe de sommeil !

10 commentaires:

  1. Grrrr évidemment ... :))
    Je te sens en forme toi ! même si .....

    Bisous ma grande !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si quoi ?
      (suis pas grande....)

      Supprimer
  2. Le Génie de la lampe2/4/12 12:53

    J'ai l'impression que le problème c'est qu'il te faut une partie de mal-être pour pouvoir pleinement profiter d'une autre partie de bien-être. En effet, c'est peut-être parce que tu as un problème d'un coté que tu ressens l'intensité de l'autre côté. Lorsque ça va bien du premier côté, l'intensité diminue de l'autre côté. Une sorte d'opération de vase communiquant, de transfert d'énergie, l'attirance du + vers le - ou du - vers le +... Tu es un vrai circuit électrique d'une logique implacable, avec ses diodes lumineuse, ses transistors, ses résistances, ses condensateurs et ses bobines. Ses fusibles, aussi... Heureusement quand un cable pète, il y a le circuit alternatif (comme Terminator, alors qu'il est à terre, transpercé par la pique, il arrive à se relever grâce à son deuxième circuit).

    Donc, la leçon est de rester avec MPP, même mal, pour pouvoir profiter pleinement de tes escapades avec C: supprime MPP, et C deviendra banal. A moins qu'un autre Capitaine parvienne à redémarrer le bateau d'un coup de foudre ?


    Biiiiizzzzzzz, jeune fille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hou la ! Attends : je m'allonge.
      Comme chez le psy, ou parce que je suis fatiguée, je ne sais pas.
      Mais : je viens de comprendre (il y a quelques smeaines maintenant) quand je trompais.
      C'est simple : quand ça va pas avec l'Autre.
      En somme, rien d'innovant.
      Mais rester avec MPP ou pas ne change rien à ma relation avec C. Je ne suis pas mieux avec C parce que mal avec MPP et vice versa.

      Ouf ; bobo tête, hein !!!!

      Bises quand même (hahaha)

      Supprimer
  3. La suite la suite !!!

    RépondreSupprimer
  4. Le Génie de la lampe7/4/12 07:03

    Bon, je crois que tu as laissé suffisamment de suspense...

    RépondreSupprimer
  5. je découvre ptit à ptit ton blog donc je vais lire les précédentes notes et attendre la suite.. Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil AYE :-))))

      Bon ; la bonne nouvelle, c'est que tu auras moins de travail que sur l'ancien.
      J'écris beaucoup moins....
      (suis moins collée à mon ordi, ce qui n'est pas forcément un mal....)

      Bises Miss KTS

      Supprimer

Moi, ce que j'en dis de ta note, c'est que...