25/10/2017

Mon année sabbatique - Le bilan

Voilà, c'est quasiment fini.
Dans 3 semaines, j'aurai repris le boulot après 11 mois d'arrêt.
C'est comme si je commençais les grandes vacances d'été, là.

Cette quasi-année m'a permis de comprendre plusieurs choses.

  1. On ne vit pas d'amour et d'eau fraîche.
    En tous cas, pas moi.
    Avant, je savais pourquoi j'allais bosser (à une époque l'intérêt du job, puis ... le fric :-( )
    Maintenant, je SAIS pourquoi j'y retourne.
    Le fric.
    Héééééééé oui :)
    Avant, je me disais que ça ne devait pas être simple de vivre avec le smic.
    Maintenant, je SAIS que c'est extrêmement difficile. Impossible ? Non ; je ne dirais pas ça car.... tellement de gens vivent avec le smic, voire moins. Mais avec mes charges, au minimum, le smic n'est pas suffisant.
  2. Soyons franche : je n'ai pas la gnaque (niac ? niaque ? gnac ?) nécessaire pour monter ma boite.
    Ou du moins, pas si j'ai une autre solution - à savoir, retourner à mon taf :D
  3. Je m'étais toujours dit que femme au foyer, je ne pourrais pas.
    Bin je crois que finalement si.
    Mais comme je n'en ai pas les moyens, je vais attendre d'être retraitée :D
    Prendre 1 heure pour mon petit déjeuner, prendre le temps de lasurer le salon de jardin - 1 élément par jour, donner 95 h de mon temps sur un mois à l'art floral, cuisiner sans stress, aller à pieds - et non en voiture - à la poste, ....
    On s'y fait.
On me dit souvent (on me le disait même AVANT mon début de congé) : mais est-ce que tu vas réussir à revenir ?
Oui.
D'une part il faut bien (cf #1), et d'autre part, j'ai pu prendre du recul pendant ces quelques mois.
Après, l'histoire ne dit pas pendant combien de temps ça va durer...
MAIS le bon point dans tout ça c'est que, après 3 ans de demandes, je change enfin de service.
Je régresse, d'un certain côté, car je retourne dans mon précédent service, avec ma précédente cheffe, à faire mon précédent job.
Que j'ai arrêté de faire il y a environ 10 ans.
Plus de déplacements. Plus de clients hystériques et de mauvaise foi au bout du fil. Plus de responsabilités.
Depuis mon burn-out, je n'ai plus envie de tout ça.

Cette année sabbatique, c'était un rêve.
Lorsque j'ai commencé à travailler, je me suis dit "un jour, j'aimerais prendre une année sabbatique". J'en ai rêvé pendant 20 ans.
Je l'ai fait. Et ça a été super :) 

04/09/2017

Top l'internat !!

Ce matin, Miss Morue est rentrée à l'internat.
Dorénavant donc, je ne la verrai plus qu'un week-end sur deux, et toutes mes semaines seront "libres".
En partant, j'ai eu l'impression comme qui dirait d'être une vieille, qui n'a plus d'enfant à la maison...
Ca fait drôle quand même hein.

Elle était stressée de rentrer en internat, et surtout que je ne puisse pas rentrer dans le lycée avec elle... hahaha !
Mais les temps on drôlement changé, hein !
J'ai été interne moi aussi en mon temps.
Dortoir de 48, avec 5 douches -et de l'eau chaude pour 10 douches..... donc celles qui arrivaient trop tard : douche froide !
2h15 d'étude obligatoire tous les soirs.
Là, comment dire... c'est le rêve !
Les "blocs" sont composés d'un bloc sanitaire et de 2 chambres de 2.
Comme m'a dit une pionne : "il ne manque que la kitchenette pour que ce soit de la colocation en fait".

Miss Morue était donc stressée de rentrer en internat.
Elle est rentrée à 8h.
10h45 : sms : "Je suis autorisée de sortie ?" suivi de 3 appels.
Bon.... elle prévoit déjà ses sorties. Je lui ai quand même demandé quelques renseignements sur sa demi matinée.
Qu'elle m'a rapidement donnés.
Ils sont 11 dans la classe - 5 garçons, 6 filles.
Elle s'est fait un pote et avait donné RDV à une fille qu'elle a connu ce matin en arrivant
Ce soir, pas de nouvelles.
J'attends... j'attends...
Rien.
Bououououh ! Tu m'as déjà oubliée ma chérie ???
Petit sms ; réponse 2 heures plus tard : "non"
Ah bah me voilà rassurée !
"C'est comment ?"
"Bien, c'est bien"
Aaaaaaaaaaaaaaah......
Finalement, elles sont 3 et pas 4 dans leur "bloc". Du coup, pour pas qu'une soit seule, elles se sont regroupées dans une chambre.

Au final, ma fifille n'a plus le temps de m'écrire et a oublié mon existence. Déjà.
:D
Mais tant mieux. Elle se plait, ça se passe bien.
C'est bien l'internat de toutes façons :)

01/09/2017

Tri

(Un petit peu long le post peut être.... Hum...)

J'aurais bien besoin d'un p'tit lutin pour faire le tri dans ma tête....

C'est compliqué.
Les relations avec Lui sont compliquées. Rien n'est jamais simple.

Exemple.
Celà fait maintenant 5 ans que ses 2 plus grands ne lui parlent plus.
Ma fille a repris contact avec sa grande fille et elles se voient, se parlent, sortent ensemble, etc...
Elle a réussi à faire en sorte que dans un premier temps sa fille accepte de me voir moi, et dans un deuxième temps qu'elle envisage de le voir lui.
Quand je lui ai annoncé ça, je me suis dit qu'il allait être fou de joie.
Non ?
....
Bin non.
Pour quelle raison veut t'elle me voir ? Pourquoi maintenant ? Et si sa mère s'en mêle ? Je ne veux pas mentir à Miss Little, etc etc...
On s'est pris le chou.
Il a pleuré nombre de fois car sa fille ne lui parlait plus, il m'a dit devoir en faire son deuil comme si elle était morte (sic) alors qu'elle ne l'est pas.
Et maintenant qu'elle accepte de le voir, lui parler.... il ne veut quasiment plus, ne pense qu'à .... protéger Miss Little, ne pas lui mentir.
Il est prêt à sacrifier sa grande pour sa petite. "Elle ne m'a jamais abandonné elle"... !

Il est parti en déplacement juste avant que sa mère ne vienne chez lui quelques jours.
Alors j'ai préparé la chambre, fait briller toute la maison, etc...
Il est rentré, il n'a vu que les plantes que j'avais déplacées...
Alors bin... On s'est pris le chou hein.

Les vacances.
Haaaaaaa les vacances.... Parlons en !
Vacances de merde.
J'ai eu le malheur de demander à son petit trésor de bien vouloir s'asseoir correctement à table au resto (non ; les pieds sur la table, même au snack, à 12 ans ça passe pas en ce qui me concerne).
Elle n'a pas obéi, en regardant son père. Qui n'a rien dit. Donc, elle est restée les pattes en l'air au resto.
Classe....
Étonnamment, j'étais moyennement satisfaite ?! Donc... bin j'ai un peu tiré la gueule.
Du coup il a tiré la gueule puis s'est pointé en me remerciant de cette merveilleuse soirée.
Et c'était parti.
Engueulade. Ah non pas prise de chou hein Engueulade. Plus que ça même. Toutes les saloperies y sont passées.
Et le lendemain encore.
Et le surlendemain encore.
Alors sur 1 semaine de vacances, il ne reste pas grand chose.
Mis à part pour moi un goût amer.
Je lui ai dit que c'était la dernière fois. Je ne supporte plus ces engueulades où il me balance à chaque fois une nouvelle saloperie.

Et sa fille, sa merveille.
Bin j'y arrive plus non plus.
Elle ne partage rien, absolument rien.
Il y a quelques mois, nous avons eu un premier clash à propos de gâteaux.
Sur son paquet de gâteaux, elle avait écrit : "Gâteaux de S. Ne pas toucher. Ne pas manger".
Bon je ne sais pas hein, mais je dois être trop sensible. Ca m'atteint ce genre de chose. Ca ne me peine pas, ça me rend dingue. Littéralement.
Je lui en ai parlé : elle m'a dit que c'était pour ses goûters et que sinon elle n'en aurait plus.
Mouais.... Jamais ; JAMAIS elle n'a manqué de gâteaux (en même temps.... un fruit à la place de gâteaux de temps en temps, c'est pas envisageable ?)
Je lui ai dit, et elle a baissé la tête avec un petit sourire.
Je lui ai donc expliqué que dans la vie, elle aurait en retour ce qu'elle donne.
Si elle donne, on lui donne, si elle ne donne pas.... elle n'aura pas.
- Elle venait juste de perdre toutes ses amies à cause de son égoïsme et de sa tendance à toujours vouloir commander -
J'ai accepté de faire du gâteau pour sa mère (que j'aime et que j'adore....je ne refais pas l'historique, hein) afin de lui montrer l'exemple.
......
Les mois (2) ont passé.
Nous sommes partis en vacances (ouais, celles décrites plus haut).
Elle n'a pas prêté son shampoing - mais a bien pris le notre. Elle a en fait caché son shampoing et m'a assuré ne pas en avoir.
Idem avec son coupe ongles que Miss Morue lui avait demandé de lui prêter. "Non mais je l'ai pas je sais pas où il est". Au fond de ta trousse de toilette !!!
Je me suis retenue tout le séjour.
......
On rentre de vacances, ils vont faire les courses père et fille.
Lorsque moi je suis revenue, une partie des affaires étaient rangées.
Dont des gâteaux au fond du placard...
OK. Bénéfice du doute.
Je range le placard et mets les gâteaux devant (au lieu d'en vrac derrière).
L'après midi, j'ouvre le placard.... plus de gâteaux.
Je cherche cherche cherche et finis par les trouver tout derrière.
ELLE AVAIT TOUT SORTI POUR LES CACHER !
Il a fallu qu'elle sorte tout ce qui était devant, mette les gâteaux, réempile tout, et mette un paquet de céréales à son père à la place des gâteaux, devant.
Bon bah j'ai pas pu m'empêcher hein parce que là j'ai le tensiomètre qui est un peu monté !
Et elle m'a (encore) prise pour une truffe.
En fait, elle a mis les céréales devant à la place des gâteaux parce que le lendemain elle voudra en manger.
Quand je lui ai demandé pourquoi les gâteaux avaient disparu au fond du placard elle a juste baissé la tête. MAIS toujours avec un petit sourire.
Alors elle ne veut pas partager, je crois que les choses sont claires.
Par contre elle ne se prive pas pour taper dans les affaires des autres.
Et ça, bein je peux plus non plus.
C'est vraiment un point sur lequel j'ai du mal.
Et son papounet lui trouve toutes les excuses/explications. Comme toujours.

Alors pourquoi ce post s'appelle "Tri" ?
Bah j'ai du mal à faire le tri dans ma tête.
Suis-je trop dure avec une gamine ?
Ai-je raison ?
Dois-je amener mes propres gâteaux lorsque je vais chez eux ? (Objection votre honneur : ça me semble ridicule)
Dois-je partager mes affaires avec elle pour lui montrer l'exemple ? (Objection ! J'ai déjà montré l'exemple et apparemment ça n'est pas rentré dans son crâne d'oeuf)
Nos disputes sont t'elles normales ?
Dois je le quitter ?
Celà en vaut t'il la peine ?
.....Je crois que je n'arrive même pas à formuler toutes les questions/idées qui se bousculent dans ma tête :(

10/07/2017

J'me suis loupée à quel moment ?

A quel moment j'ai loupé l'éducation de ma fille ?
Oui, encore et toujours ce même sujet.
C'est vraiment ça qui me fait souffrir.  Ma fille.
Je n'arrive pas à être fière d'elle.
Je l'aime, hein, ça ne fait aucun doute, mais je n'arrive pas à être fière d'elle.
Pour quel motif ?

Elle avait trouvé un contrat d'apprentissage.
Son patron l'a virée au bout de 4 jours.
Trop lente ; nonchalante ; n'écoute pas ce qu'on lui dit...

Elle a trouvé un chat et m'a promis juré craché qu'elle s'en occuperait.
Autant son père que moi, on est sans arrêt en train de lui donner à boire, à manger, nettoyer la caisse...
Finalement, elle ne s'en occupe pas.

En fait, si on ne lui dit pas "Fais ci" "Fais ça"... Bein elle fait rien.
Son linge est en haut des escaliers, si je ne lui dis pas "descends tes vêtements dans ta chambre", ils restent là des semaines.

Alors je ne sais pas où j'ai (on a) foiré.
On n'a forcément pas fait ce qu'il fallait.
Dit les mauvaises choses, donné le mauvais exemple, je ne sais pas, mais il y a un problème que je ne sais comment résoudre.
Compréhension ?
Coup de pied au cul ?

Du coup, en septembre elle rentre en internat pour passer un cap.
.....
Bin j'y crois pas.
Je me dis qu'elle va le louper. Ou abandonner en cours de route....

Et après alors.... ?
J'ai épuisé toutes mes ressources, je n'ai plus d'idées....

Elle a de grandes ambitions mais les abandonne rapidement. Et ne met pas en oeuvre quoi que ce soit pour y arriver.
Pour arriver à quoi que ce soit d'ailleurs...

:(

16/03/2017

J'me f'rais bien

un p''tit ciné comique là !
Pfiouuuu c'que l'atmosphère est lourde.
J'ai l'impression d'avoir une chape de plomb.

Je sais depuis maintenant 10 jours que ma chatte est malade des reins.
Incurable.
Okay. C'est "que" un chat.
Mais punaise ça fait 12 ans que c'est ma poupée :(
Et je ne sais pas pour combien de temps elle en a... Mais sa fin n'est pas si lointaine, et je devrai certainement la faire euthanasier....
Je préfèrerais tellement la retrouver morte un matin en me levant.
Je sais. C'est moche, je suis lâche.
J'assume....

Et puis aujourd'hui, cette fusillade à quelques kilomètres de chez moi.
Mais punaise, on va où ??????
Comme a dit la psy de la télé : on ne propose pas grand chose de beau à nos enfants - ce qui en fait une génération "perdue".
Je vais faire la vieille, mais à mon époque, enfant et ados, on était heureux, on ne se posait pas de questions ; on serait forcément les plus forts, les rois du monde. Non ?
Il n'était pas question de racisme, d'attentats, de fusillades dans les écoles, etc....
Alors : dégénérescence de notre société, ou plus forte communication des médias tout simplement ?

Bon j'ai vraiment besoin de bon temps et d'affection là :(
MPP revient demain, et on ira au ciné voir un film comique.

11/03/2017

Hérédité ?

Quelle est la part d'hérédité dans le comportement de nos enfants ?
OK ça va peut être en faire bondir plus d'un/une.
Mais je m'en fiche.
Et je ne peux m'empêcher de comparer ma fille à Monex.
Eh oui....
Jusqu'au shit.

Je ne sais pas ; j'ai l'impression d'avoir tout raté.
Mais vraiment tout hein.
Ou l'hérédité est trop lourde ? La génétique ?
Je ne sais pas.

Je n'ai pas réussi à lui donner le goût des études, voire du travail.
Je n'ai pas réussi à faire qu'elle n'aie pas envie de fumer, ou de fumer.
Et pourtant, quand je pense aux discours qu'elle tient vis à vis de son père....
Ca doit être la jeunesse.
Quand t'es jeune, tu crois que tu feras mieux que tes parents.
Et au bout du compte....

Moi, ce que je voulais, c'était avoir une fille bien dans sa peau, heureuse de vivre.
Avec ses petits tracas et mal être, mais des trucs normaux qu'ont tous les ados.
Et finalement, j'ai une fille qui a le mal de vivre.
Comme son père.

A chaque année (mois ?) suffit sa peine.
J'ai eu le vol, j'ai eu la scarification, j'ai eu la cigarette, j'ai le joint....
C'est quoi la suite ?
:(

20/01/2017

Alzheimer, toujours....

Ce soir, j'ai réalisé que si j'avais Alzheimer, et au même âge que ma mère.... il me restait à peine 20 ans de "vie" :(
Ca me fout un coup au moral :(