26/02/2012

Le parking de la plage - II

Et finalement nous sortons de la voiture.
Et marchons vers le restaurant, sous un soleil éclatant.
J'ai soigné la présentation.
Minijupe en brocard, petit haut noir, bottes noires....


En terrasse ?
Non ; Mr est frileux ce sera donc en intérieur.


Alors que je lui dois un apéritif pour avoir changé d'avis, nous oublions.
Et prenons  le menu directement.
Nous discutons de tout, de rien.
Rions.
Toujours. 
Je n'ai jamais passé de moment mauvais ou même moyen avec lui.
Je sais, il a le rôle facile de celui qui ne vit pas à temps plein avec moi, mais déjà des moments comme ça, ce n'est pas avec tout le monde qu'on les passe.


Mode séduction "on".
Je le regarde parler, je regarde ses taches de rousseur.
C'est amusant des taches de rousseur sur un noir.
C'est joli.
Il a un bracelet en caoutchouc fluo avec marqué le nom de son île en créole.
La dernière fois, c'était un bracelet en perles de rocaille....identique au mien !
"La dernière fois" se référant à une soirée à Paname il y a quelques années...
Il est vivant, ses yeux pétillent.
Il me rend vivante, me fait pétiller.
Voilà c'est ça : lui me fait pétiller quand MPP m'éteint.
Avec lui, j'ai envie de rire.
Depuis toujours.


Le repas se termine.
Oups ! Faudrait peut être retourner bosser,non ?
Regrets partagés d'écourter ce moment.


Nous retournons vers le parking.
Je sens comme un petit trac.
Je commence à bien le connaître le garçon.
Et puis la première fois, ça s'est passé comme ça.


Il se dirige vers la plage au lieu de la voiture.
Il gagne du temps.
Il ne sait pas quoi faire.
Il n'est pas sûr. Pas de lui, mais de moi.
Alors il gagne du temps.
Nous restons quelques instants sur la promenade bordant la plage.
Il y a pas mal de monde pour la saison.
Il faut dire, le temps est clément : grand soleil, 16 degrés...


Mais l'heure tourne, il  faut écourter ce moment pourtant si agréable.
Nous traversons l'allée du parking et nous arrêtons derrière la voiture.
Nous sommes debout, face à face, hésitants.
Puis il me parle de MPP, me pose des questions sur la situation.
Je lui explique. Globalement, qu'il m'étouffe.
....
Nous entrons dans la voiture.
L'heure tourne il faut y aller.
Je mets ma ceinture et démarre.


Pendant le trajet, aux divers feux rouges, j'hésite.
J'aimerais.... lui sauter dessus !
Non quand même pas mais ça me démange.


Nous arrivons à son boulot et il descend, me promettant un prochain déjeuner.
Je sais que quand je vais arriver à mon travail à moi, quelques minutes plus tard, j'aurai un mail de sa part.
Et je sais déjà quelle sera la teneur du mail.


Effectivement, en arrivant j'ai un mail.


Suite au prochain épisode....
(déçus hein bande de pervers !)

4 commentaires:

  1. alors ça, c'est du tout Reine !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quoi qu'est du tout moi ???

      Supprimer
  2. Le Génie de la lampe27/2/12 22:13

    Pas déçu: on savait depuis longtemps que la reine s'était rangée des voitures et qu'elle serait désormais bien sage, contemplant tout au plus ces personnages qui tournent autour d'elle en s'agitant vaguement...

    :)))

    Biiiizzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dit : "suite au prochain épisode"...
      :-)))

      Supprimer

Moi, ce que j'en dis de ta note, c'est que...