30/01/2010

Veni, Vidi, Vici

Le challenge...
Vaincre...
Réussir...
Y arriver...
Se surpasser...
Le frisson de l'attente...
L'excitation qui précède la victoire...
Gros défaut que j'ai.
Il FAUT que j'aie, que j'y arrive.
Et plus c'est ardu, plus la victoire est belle.
Plus je la savoure (putain qu'est ce que je vais Te savourer quand je t'aurai toi !! Ha ha ha !!! Rrrrrr !!!)

Je suis capable d'attendre des années ; je suis capable d'en chier pendant des années.
Mais si j'ai décidé que j'irais au bout de quelque chose, rien ne m'arrête...

J'ai mis 3 ans à documenter les logiciels de Maboite (travail maintenant récupéré par Bidibulle...salope). Les derniers modules, je n'en pouvais plus ; littéralement.
Pouvez vous imaginer ce que c'est, de faire du zone à zone sur des milliers d'écrans ?
J'ai écrit, d'ailleurs, plus de mille pages...
J'avais dit que je le ferais ; je l'ai fait.
3 ans...

J'ai un "sale" caractère.
Je suis réputée pour ça. Un défaut ? Non ; une qualité.
Je ne lache jamais le morceau.
Et c'est bien pour ça qu'on me file les trucs les plus merdiques dans ma boite.
Parce qu'on sait que je ne lacherai pas l'affaire avant d'avoir trouvé.
Et lorsqu'enfin mes efforts sont couronnés de succès... yesss !!

Hier, en parlant avec Clo, j'ai compris que j'agissais beaucoup par goût du challenge, quel qu'il soit.
Quand j'ai quelque chose dans la tête... je ne l'ai pas ailleurs.

Elle me demandait si on allait le faire, ce bilan des un an.
Ce à quoi j'ai répondu que je ne savais pas... Que de toutes façons, ça ne servirait à rien.
Alors, elle m'a demandé si je voulais le faire, et ce que j'en attendais...
J'aime pas dévoiler mes sentiments, mes états d'âme, mes douleurs, mes attentes...
Il y a des gens avec qui ça ne risque pas d'arriver, et d'autres avec qui ça vient naturellement.
Et puis j'y arrive de mieux en mieux, à parler simplement, sans faux semblants.
Avec Clo, on peut pleurer, ça n'a pas l'air bête.
Je me demande, d'ailleurs, si elle n'est pas la première amie à m'avoir prise dans ses bras lorsque je pleurais.... Je crois que si.
De nos jours et dans notre société, on évite les contacts ; on ne se touche plus.

Pour en revenir à nos moutons, elle m'a demandé ce que j'en attendais ; puisque de toutes façons, avec Monex il n'y a pas de retour en arrière possible (de mon coté).
(J'ai un vilain côté définitif...)
Et heu... honteusement... faut arrêter de faire genre "je suis quelqu'un de bien, je n'attends rien de personne", etc....
Donc je lui ai dit ce que j'avais au fond de moi. Je la sais capable de ne pas juger et comprendre le pourquoi du comment.

Monex, en 17 ans, ne m'a jamais dit qu'il m'aimait.
Oh ! Bien sûr, il me l'a montré.
Il y aura des gens, beaucoup de gens, pour me dire "les actes sont plus importants que les mots".
Non.
Il ne faut pas dire "je t'aime" à tout bout de champ ; autrement ça vide ces quelques mots de leur sens.
Mais....17 fois en 17 ans n'aurait pas été de trop, non ?
Bin même pas une fois....
Et puis il m'a fait souffrir ; atrocement.
Il ne l'a pas fait exprès, mais ses actes, tout au long de ces années, m'ont blessée, dans tout un tas de sens.
Ils ont blessé mon égo, ils ont blessé mon âme, ils ont mis des coups de couteau dans mon innocence et ma naiveté, dans ma gaieté, dans la magie à laquelle je croyais.
C'est peut être grâce à ça que je suis devenue si raisonnable et terre à terre... A moins que je ne sois devenue désabusée ??
M'enfin...
Et donc, je disais à Clo que, même si ça ne changera absolument rien, j'aurais tellement voulu qu'il me dise qu'il regrette, qu'il se rend compte qu'il a tout gâché...
Comme je lui ai dit l'année dernière : "J'étais presque heureuse et tu as tout gâché" (le presque étant relatif à ma mère...)
Et oui, j'avoue honteusement que j'aimerais qu'il en chie à son tour, qu'il se rende compte de tout le mal qu'il m'a fait et que ça lui mette une grande claque dans sa face...
Même si tout celà ne changerait rien....

Finalement, c'est une sorte de challenge.

Mais il est d'autres challenges beaucoup plus intéressants.
Et je vais de ce pas me pencher sur quelques unes de ces chasses au trésor...

29/01/2010

27/01/2010

Que choisir ?


J'ai depuis toujours un problème de choix.
Je ne sais pas choisir. Parce que je veux... tout.
Et puis alors du coup j'ai rien,hein !!! Comme ça au moins, le choix n'a pas été mauvais....

L'idéal par exemple au resto, c'est quand l'autre me laisse choisir pour lui.
Parce que comme ça je prends les divers plats (desserts) dont j'ai envie.
Et j'ai pas de choix à faire.

Et c'est comme ça pour tout.
Le problème, c'est qu'il y a des fois ou les choix sont nécessaires voire obligatoires.
Soit c'est une obligation, soit si on ne fait pas de choix, on ne peut mettre en place de stratégie pour obtenir au moins une chose.

Bein pour les hommes je suis pareille.
Indécise.
Je pèse le pour, le contre.
Oui mais.
Et si.
Pffff c'est chiant !
Et du coup, je suis sure que du coup, bein je fais pas les bons choix.

Là par exemple.
J'ai un ami qui m'a dit qu'il faudrait que je me décide sur ma "cible" et qu'ensuite j'agisse...
Ouais.
Bein j'arrive pas à choisir.
Et ça m'épuise. Vraiment. Je tourne et retourne les pensées jusqu'à me dire "'tain j'sais pas !!!"
Alors là, j'ai le choix entre :
  1. Le Jolimonsieur du resto.
    Aaaaaaaaaah .... Aaaaaaaaaargh.... Ah mais celui là, qu'est ce qu'il me plait !!!
    Mais vraiment, hein. C'est rare comme ça quand même.
    Vous allez me dire "Bah vas y alors !! Le choix est tout fait !!"
    Yep'.
    Yep' sauf que :
    => en trois semaines, c'est la deuxième fois que je le vois l'entrevois.
    Ca va être un peu difficile si je le vois aussi souvent que ça hein...
    Si encore il lisait mon blog, je pourrais peut être tenter de le séduire scripturalement, mais ce n'est pas le cas.
    Alors.... ?..... !
    => je ne suis jamais seule, et lui non plus
    Je suis tous les midis avec trois collègues. Des hommes, que des hommes, sinon c'est pas marrant...
    Quant à lui, il est toujours accompagné aussi....
    => je suis trop timide pour l'accoster....
    Alors les gens qui me suggèrent d'aller lui piquer une frite dans son assiette, et ceux qui me suggèrent de lui balancer une moule dessus ( !!!! oui, z'avez bien lu) ; vous êtes gentils mais... z'en avez d'autres comme ça ?
    Vous me direz, ça fera moules/frites déjà hein....
    Bon.... je crois que lui (aussi) restera à l'état de fantasme, pour mon plus grand désespoir....
  2. L3 :
    Eh oui ; encore et toujours lui !!!
    Alors lui c'est vraiment le pire de tous hein. Non seulement j'arrive pas à savoir ce que je veux, mais j'arrive pas à le cerner !!! Ca fait beaucoup d'inconnues dans mon équation non ?!
    => Il fume, et ça me dérange
    => Mais il mange bio le plus possible, est assez engagé, fait (un peu) de sport, bref a une hygiène de vie pas trop mal pour un célibataire (et un cliché, un).
    => Il a une moto, et ça me dérange
    => Mais il a une moto....
    => Il ne répond pas toujours à mes sms (ou... quelques heures plus tard pour dire non), et n'accoure pas à mes invitations (sans déconner !!!!), refuse certaines sorties, et ça me dérange
    => Mais il est très attentionné, galant, remarque le moindre détail (t'as encore changé de boucles d'oreilles ??? Ah tiens, t'as été chez le coiffeur...), me propose très souvent de me filer un coup de main pour les travaux chez moi
    Etc...
    Seulement voilà... Y'a un truc qui bloque.
    Je me vois très bien passer ma main sur son torse, dans les poils.... Mais comme je crois que de son coté il y a un truc qui coince, et que je fonctionne en miroir, bin du coup du mien aussi.
    J'ai cru remarquer que son type de nénettes était... ultra mince.
    Je pense que son problème est là : ce n'est pas vraiment mon style.
    Alors d'un côté, il est vraiment très bien avec moi (si... bin si ; dites pas non ; on passe notre vie ensemble !!! Enfin !! Pffff.... !!!!), MAIS mon gabarit le dérange.
    C'est ballot hein ?!
    Bon bin j'ai plus qu'à perdre... disons... vu ses gouts.... 40 kg ?
    :-)))))))))))))))))))))))))))
  3. Le boss du resto où je vais le midi justement :
    Je sais pas trop quoi dire sur lui....
    Trop tôt. Encore qu'une impression.
    Pas le coup de foudre, ça c'est sûr.
    En même temps, le coup de foudre, on sait ce que ça donne, hein !
    J'ai comme l'impression qu'il pourrait être une proie facile si je décide... d'attaquer.
    Mais justement... la facilité est-elle un bon choix... ???
    Alors... Vais-je y aller ou pas....
    'tain sur ce coup là, je prends des risques, hein !
    Ce resto, c'est ma cantine !! Le dernier patron de resto que j'me suis fait, il m'a interdite de restaurant pendant des années après !
    (20 ans après, vous croyez que je peux retenter ma chance ?????)
    Alors imaginons un instant que ça se passe, et pas forcément bien, sans aller au psychodrame.... Ca le fait moyen, hein ?!
Pfffff.... Que faire ????

26/01/2010

Bonne frustration


C'est quoi la frustration ?

La frustration, c'est avoir acheté un bouquin quasiment contrainte et forcée.
Pas assez pour payer en carte bleue dans mon lieu de perdition Mimile Culture, et pas assez d'espèces sur moi.
Tant pis... je vais m'acheter un bouquin....
Je furette (furète ? furaite ? fhureyte ? phurhaythe ?) dans le coin Héroïc Fantasy à la recherche d'une suite d'une précédente lecture.
Il n'y est pas...
Bon... J'en sélectionne un autre... Sans grande conviction... Un autre à la place, avec un peu plus de conviction...
Pffff...
Et puis mon oeil accroche un autre bouquin.
Une histoire de dragons au temps de Napoléon.
J'adore les histoires de dragons...
Le premier qui ricane, j'le bute !!
Bon ; le résumé n'est pas extra, mais on verra bien.
Il faut savoir prendre des risques dans la vie, hein....

Samedi, pas le temps de l'ouvrir.
Dimanche, je le commence.
Et...
Et... impossible de décrocher !
Il a bien fallu quand même, pour aller chez ma nièce, mais ça a été hyper dur...
Dimanche soir, je voyais la fin du livre approcher.
Mince... Mince... Argh !!
Mais... Mais... Si CA c'est le 1 ; alors ça veut dire qu'il y a d'autres numéros après ?!

Lundi soir, je rentre du boulot et me précipite chez Mimile Culture, afin de ne pas être en manque et pouvoir enchainer une fois le 1er fini.
Je cherche... Je cherche... Fébrilement....
Aaaaaaaaaaaaaaaaaah je me meurs !!
La suite n'est pas en rayon !

M'en fous, je les commanderai sur le net...
Hier soir, je n'ai pas vu le temps passer en compagnie de mes dragons, et à un moment de la soirée, j'ai eu les paupières lourdes.
Alors je me suis dit : "Bon... Soyons sérieuse... Dormons"
Soyons sérieuse... Tu parles ! Il était 1h30 !! (AM pour Toi, hein)
Ce matin, étonnamment, j'avais la tête dans le cul.

Dans la journée, je vais donc voir sur un site bien connu de vente de bouquins.
Et je vois TOUS les bouquins suivants... Si je commande avant 5h00 (pas AM ni PM, mais mesure de temps ; H pour Toi hein), je les aurai demain...
Si je les commande NOW je les aurai demain....
'tain le diable à côté d'une telle tentation, il peut se rhabiller (lui aussi) et aller porter compagnie à Mc Gyver.
Mon bouquin suivant livré demain....

Sauf que.
Ils ne sont pas en format "poche" mais "broché".
Ce qui veut dire 18 euros au lieu de 6 (quand même).
Arrrrgggghhhhh (gargouillis d'étranglement)....
Bon... Je vais retourner chez Mimile voir un peu si je peux lui commander en poche à lui.

Ce soir je rentre donc et me précipite au comptoir de la gentille employée de Mimile.
Elle m'aime.
Si si ; un coup j'avais commandé un truc qui arrivait pas, je l'ai harcelée ; comme j'étais en vacances, je passais tous les jours et repartais en lui disant gaiement "à demaiiiiiiiiiiiin".
Et là, la madame me dit...
La madame me dit...
" Le numéro deux sort EN POCHE le 11 février"
Le numéro deux sort en poche le 11 février....
"J'EN VEUX UN" lui dis-je prête à bondir sur son comptoir au cas où elle ferait mine de ne pas avoir envie de me mettre un exemplaire de coté pour moi rien que pour moi et rien qu'à moi.
"Je ne peux pas vous le réserver car c'est une nouveauté" me dit elle
Logiciel de merde pensais-je ; je vais postuler chez l'éditeur , y'a du taf !!
"Le 11 vous m'avez dit hein ?!"
"Oui"
Je la regarde avec un grand sourire et une lueur de psychopathe dans les yeux et lui dis :
"I'll be back" "Le 11, je serai là !"
Elle m'a regardé d'un air de dire "putain non pas celle là !!!"

Fallait pas me frustrer madame.

Alors je vais compter les jours jusqu'au 11.

Mais en attendant, du coup, ce soir j'ai dessiné.
Et j'ai, du coup, ressorti mes encres.
Ca m'a fait l'effet des madeleines à Proust.
Je me suis rappelé que j'en avais acheté certaines pour peindre avec mon aérographe, des dessins à l'encre de chine me sont revenus en mémoire, je me suis soudain souvenu de la manière dont j'avais peint le "tableau" qui trône chez Monex....
Une foule de souvenirs enfouis a refait surface.
C'est fou ce que la vue de quelques flacons peut provoquer !!

Tu peux toujours rêver

Hé bein nous v'la bien...
Ca fait plusieurs nuits que D rêve de moi...
C'est dingue un truc pareil.
Il lache pas, hein...

25/01/2010

Mc Gyver, tu peux te rhabiller


Hier soir, je rentre dans la chambre de Miss Morue et... snif... snif... (ceci est la manifestation de mon flair de fin limier en action....).
- Hum (dis je d'un air sérieux) ; ça sent la cire
Miss Morue adoooooooore les bougies, les photophores, etc...
Elle me regarde, et sort de sa trousse une bougie d'anniversaire.
Pas n'importe laquelle ; non (trop facile) ; une de ces bougies qui ne s'éteignent jamais.
On a beau souffler nos poumons dessus, postillonner un max, rien à faire.
Elles se rallument.
Le seul moyen de les éteindre est de les plonger dans une baignoire (remplie d'eau bien sûr...)

- Tu sais que je ne veux pas que tu joues avec les bougies ; je t'ai déjà expliqué que c'était dangereux !! Lui dis je d'un air cette fois ci non plus sérieux mais sévère.
(air qui je suis sure lui a fait aaaaaaaaaaatrocement peur !!)
Puis, j'enchaine sur :
- Tu l'as allumée avec quoi ?
Et là, Miss Morue me montre... ce qu'elle a dans la main... à savoir...
UNE AGRAFEUSE !!!!
Une agrafeuse !!

Quand un enfant vous ment, vous le voyez tout de suite.
Et là, clairement... elle ne mentait pas !
Je lève un sourcil, en m'efforçant de cacher un minimum ma surprise, et lui dis :
- Hum... Et comment t'as fait ?
- Bein j'ai fait comme ça
Et elle joint le geste à la parole en appuyant frénétiquement sur l'agrafeuse.
L'agrafeuse chauffant la mèche spéciale de la bougie... La bougie s'allume...

Sans déconner Mac Gyver, tu peux aller te rhabiller avec tes bricolages à deux balles.
La relève est là !!

(Et sinon, elle a choisi son métier.
Elle sera souffleur de verre...)

24/01/2010

Et sinon c'est doux là dessous ??


Samedi soir, donc, L3 m'avait invitée à dîner.
NOUS avait invités à dîner.

Isacruche et son mec, Miss Morue et moi, et.... Monex et Mosquita.
Ha ha !!
Sans rire... je m'étonne moi même.
Clo en reste bouche bée.
Comment je peux passer une soirée avec la meuf de Monex ????

Bin... Comment dire... Je m'en fous, mais d'une force....
Ca me consterne moi même, à vrai dire.
(Je me répète : ma mère avait raison, j'ai un coeur de pierre)
Ce n'est pas la première soirée que je passe en leur compagnie, et je n'en ai absolument rien à foutre.
Et même... elle me sert !!
Trop comique.

Le pauvre petit moustique en fait me fait énormément de peine.
Entre la manière dont Monex la traite et la manière dont Miss Morue lui parle....
Et elle, elle s'écrase !
Ils la traitent tous deux comme une serpillère, et elle en redemande !!!
J'ai pourri Monex à plusieurs reprises à ce sujet.
Maintenant, j'ai  arrêté.
Après tout, de quoi je me mêle !!
Par contre, je ne tolère pas que Miss Morue lui parle mal....

Bon ; le sujet du jour n'est pas Mosquita en fait ; on s'en fout de Mosquita.

J'ai passé une excellente soirée.
Une de ces soirées qui remontent le moral (dommage qu'il y ait eu deux joints dans la soirée. Fin de la parenthèse).
Rien de bien extraordinaire, mais... nous sommes arrivées à 19h30, parties à 1h00 et je n'ai pas vu le temps passer.

L3 avait fait du thon mariné à la noix de coco et au citron ; un plat tahitien (oui ; faut vous dire ; le pauvre malheureux a fait son armée à Tahiti... Pov'tit père...).
Ca faisait 2 ans qu'il devait me le faire, ce plat....
Au moment de me servir je vois dans le plat des "trucs" rouges...
Argh ! Poivron ? Tomate ?
"Heu.... C'est quoi ça ?" lui dis je en lui montrant les "trucs" rouges.
Il rigole et me dit "Tomate. J'y ai pensé, et je n'ai pas mis le poivron".
Hmmm quelle délicate attention.
Il a pensé à moi. C'est con, mais ça m'a touchée.
Excellent ce thon mariné...

Ensuite, il avait fait des diots et des crozets.
Ca ne va pas vraiment avec l'entrée, mais... après tout, il n'y avait pas de thème au repas.
Vi. Il a passé quelques temps en savoie, aussi.
Il avait aussi pensé au vin blanc pour moi....
Qu'il est mignon...

Il est indéniable qu'il... m'aime bien. Beaucoup.
Mais il est également indéniable qu'il est bloqué.
Je ne sais pas par quoi, mais il est bloqué...
J'ai vu une différence hier soir.
Sortis du cadre du travail, 2 joints dans la tête ( :-((((( ), quelques verres... ça aide à se relacher...
Finalement, pour en avoir le coeur net, faudrait p't'être que j'lui bourre lag', non ???

Non vraiment.
Excellente soirée qui m'a redonné la pêche (j'ai pas besoin de grand chose pour faire le yoyo moi hein !).
Isacruche était à fond dans les lapins crétins, et ses imitations étaient assez... poilantes !

Je ne sais pas ou tout celà nous mènera, mais... hier soir, j'aurais bien regardé de plus près la chaine qu'il a autour du cou... passé ma main dans les quelques poils qui apparaissaient dans l'encolure... :-))))

23/01/2010

Stag'nitude


Encore un bilan ; celui des 1 an.
Les 1 an de ça . Chiffre sur lequel je me suis lamentablement loupée d'ailleurs.
Ce n'était pas 16 mais 17.

Allons nous faire ce bilan ?
Je ne sais pas... A l'origine, il devait partir pour 6 mois, pour pouvoir réfléchir.
Au bout de 6 mois, on devait faire le point.
Une fois cette période acceptée par lui (car c'est moi qui avais demandé une période disons de réflexion), je me suis sentie soulagée. Comme si une chappe de plomb avait pesé sur mon coeur et que je ne m'en étais pas rendu compte.
Le soir ou il m'a dit "OK on se sépare", pour 6 mois, je me suis sentie soulagée.
Triste d'un tel gâchis, certes, mais soulagée.

Nous avons par la suite énormément discuté.
Lui, il était bien.
Tu m'étonnes... Il faisait ce qu'il voulait de sa p'tite vie sans que j'l'emmerde, fumait, jouait, et baisait tranquillement, en ayant Bibiche qui ramenait du fric, gérait, dirigeait, et même le réchauffait...
Alors bien sûr que notre vie lui convenait.
Il était bien, mais il ne voulait plus me voir pleurer, il ne supportait plus de me faire de mal.
Alors il a pris cette fameuse décision que je lui avais demandé de prendre.
De toutes façons. S'il ne l'avait pas prise, ça se serait terminé de la même manière.
Cette fois ci, il avait été trop loin.
Il avait été malhonnête avec moi, pas sincère.
Il m'avait trahie, moi, dans tout ce qui me constitue.

Une fois qu'il a eu accepté ces 6 mois, j'ai été apaisée.
Et j'ai réfléchi.
6 mois... Et puis ?
Et après ?
Il ne changerait pas de toutes façons.
Je continuerais à être seule, et il continuerait à fumer.
Ca nous menait où tout ça.

Je suis retourné lui en parler.
Nous sommes tombés d'accord. Il ne changerait pas.
Sur ce point nous sommes du même avis.
Il m'a proposé de faire des efforts.
J'ai refusé.
On ne devrait jamais faire d'efforts pour quelqu'un.
Tout simplement parce que ça doit couler de source, être naturel.
On ne doit pas faire l'effort de passer la soirée avec sa femme au lieu de son ordi. On doit en avoir envie, la question ne doit même pas se poser.
Alors j'ai refusé.
Et ai convenu que cette histoire de 6 mois en fait... eh bien je pense que c'était pour accepter les choses plus facilement.
Mais que tout bien réfléchi, ces 6 mois étaient en fait définitifs.

1 an plus tard, ou en suis-je ?
......
Eh bien nulle part.
Il faut bien avouer qu'en un an, je n'ai pas avancé d'un pas.
Ce "sas" est certainement nécessaire ; je ne suis pas sûre qu'on laisse derrière soi 17 ans pour entrer immédiatement dans une autre histoire.
Il faut le temps de se poser et de pauser.
J'en suis bien consciente, mais celà va absolument à l'encontre de mon caractère.
J'ai ce gros défaut de vouloir tout, tout de suite ; il faut que ça aille vite.
C'est comme si j'avais une espèce d'urgence, ou une boulimie de vie.
Alors qu'un an plus tard j'aie fait du sur place ne me plait pas plus que ça....

En même temps, pour rencontrer quelqu'un, il faudrait peut être que je sorte de mon trou, non ?
Le problème est que je suis bien chez moi....
Et puis je ne suis pas du genre qu'on apprécie au premier coup d'oeil, sur laquelle on s'extasie dès qu'on la voit.
Non ; on m'apprécie en me connaissant....
Alors forcément, bin ça le fait pas....

Il y a un an, je revenais de déplacement. Mon premier déplacement en T (avec JoliCoeur d'ailleurs).
Je savais que LA décision finale m'attendait à mon retour.
D'ailleurs, la manière de l'annoncer a été assez amusante.
Moi, au 2ème comme d'hab', et Monex au RDC comme d'hab'.
MSN pour communiquer , comme d'hab'.
J'ai du lui dire un truc comme : "Alors ? T'as pris ta décision ?"
Et il a du me répondre un truc comme : "On arrête"

Court n'est ce pas pour clore 17 ans ??
Immédiatement, donc, je me suis sentie soulagée.

J'ai ouvert ma boite mail perso, traité les différents messages (Pub-supprimer ; Pub-supprimer ; Pub-......).
Puis, fort inhabituellement, j'ai ouvert ma boite mail blog.
A l'époque, je l'ouvrais rarement, juste pour faire du ménage.
Pourquoi l'ai-je ouverte ce jour là ?
Allez savoir....

Au milieu des mails de commentaires de mon blog, il y avait Ton premier mail, qui datait du début de la semaine.
Je n'avais pas le net en T....

Homme ? Femme ? Aucun marqueur de sexe...
Il était tard ; ce mail m'a fait sourire, et je n'y ai répondu que le lendemain.
Et Toi, Tu m'as répondu le surlendemain.
Tu devais être au ski, à n'en pas douter...

En une semaine, Tu m'avais accrochée.
En deux semaines, Tu m'avais désorientée.
En trois semaines, Tu m'avais envoutée.
Tu avais mis quoi comme drogue, dans Tes mails, qui passe si bien par le net ?
Pourtant pas de baratin extraordinaire, pas de belles et grandes phrases fleuries... Non rien de tout ça.
Juste un truc inexplicable....

1 an plus tard, ou en sommes-nous ?
........
Eh bien nulle part.
Quelques centaines de mails plus tard, nous en sommes toujours aux mails, justement.
Là aussi je fais du sur-place.
J'ai finalement l'impression que cette "relation" Te convient.... Je me trompe ?
J'ai cessé de T'attendre et d'espérer fiévreusement ; maintenant je T'attends tranquillement avec le sourire ; peut être en vain, certes. Mais ce n'est pas grave.
C et moi avons bien attendu 4 ans une opportunité !!! Tu vois, il ne nous reste que 3 ans à attendre !!! Et même, si Tu veux battre son record, un peu plus. :-)))
Rhoooooooo allez ; j'Te taquine, comme d'hab'!! Tu sais bien que j'adore ça !!
Il n'empêche que j'apprécie toujours autant nos échanges, que Tu me fais toujours autant rire ou sourire, que j'aime toujours autant voir la petite fenêtre en bas à droite de mon écran qui dit "Vous avez reçu un courrier électronique de la part de RA", avec une fusée, et que surtout, SURTOUT, ne t'arrête pas ;-))) 

22/01/2010

Trop ??


Des fois, je me demande.
Je me demande si Miss Morue n'en a pas trop.
Pourtant, j'essaie de l'élever correctement (c quoi "correctement" au fait ?), en lui donnant un sens des valeurs, de manière à ce qu'elle ne considère pas tout comme dû, comme acquis.
Entre autres.
Mais des fois, comme ce soir, je me dis que je me suis loupée quelque part.
Que plus elle en a, et moins elle est satisfaite.

Que ce soit matériel ou pas.
Qu'elle n'en a jamais assez, n'a pas de limites...


On a passé toutes les deux une très bonne soirée devant la télé. C'est rarissime. Je ne regarde jamais la télé.
Mais ce soir, elle avait envie de voir un film sur Gulli.
Sur le thème de Cendrillon on va dire ; Cendrillon des temps modernes.

A la place de Cendrillon, une jeune fille au pair, à la place du prince un riche financier. Et bien sûr la maratre qui veut se débarasser des gosses.
Pour une fois, pour passer un moment avec elle, j'ai dit OK.

On s'est installées toutes les deux dans le canapé, l'une contre l'autre, et on a regardé cette daube ce film.

22h00 le film se termine.
"Au lit"
Bon... Elle commence, comme toujours, à faire durer.
En douce, elle appuie sur les touches du clavier.
Je la "dispute".
Je lui demande 15 000 fois d'aller se coucher.
Je passe les détails ; mais au final, après un bon bout de temps et de patience, ça se termine par un sec "Je compte jusqu'à 3", visage fermé.
Elle se lève, et me balance "T'es comme Viviane" (la maratre du film).
Ca a été l'escalade ; et le résultat est que comme je fais toujours ce que je dis, demain je me "débarasse" d'elle.

Puisque je suis comme la marâtre... j'y suis.
Alors OK c'est pas beau d'être... rancunière ? avec ses enfants.
Mais d'une part je n'allais certainement pas la laisser dire des méchancetés impunément, et d'autre part, elle comprendra peut être que les mots ont des répercussions sur la vie.

Ce soir, pas de bisou, pas de rituel d'endormissement.
J'ai été ferme, j'ai été méchante, je l'ai repoussée.
Mais j'en ai marre aussi de cette tactique.
Je te dis des méchancetés, et quand je vois que j'ai été trop loin, je te dis que je t'aime.
Bin non.
Ce soir, ça ne marche pas.

Je ne sais pas.
Je suis lasse en fait.
Fatiguée.
Fatiguée de toujours devoir tenir tête, toujours devoir prendre en charge. Pour tout et à tout le monde.
J'ai l'impression d'être comme ces marins dans la tempête, dans leur ciré jaune, qui avancent "contre vents et marées", penchés en avant pour lutter contre le vent et la pluie battante....

Et puis NON je n'ai pas plein de monde qui me protège, comme certain (la faute est volontaire) me le dit.
QUI me protège ?
C'est moi qui protège les autres...
Ce n'est pas parce que j'ai des "sollicitations" que je suis protégée.
Du virtuel et du cul ; tu parles d'une protection !!
Moi... c'est pas ça que j'appelle "être protégée".

Je crois que c'est pas la forme...

Ici

Qu'est ce que c'est doux la vie ici...
Il fait soleil, le ciel est bleu.... de mon bureau je vois la forêt, au loin la mer...
Une qualité de vie indéniable qu'on ne retrouve nulle par ailleurs en France (oué j'vous vois déjà dire que je suis chauvine... Bin OUI !)

Ah... Et puis L3 m'a invitée à diner demain soir chez lui...
Vous vous dites "Aaaaaaaaah bein on y est !!!"
.... Suspens.....
Bah non pas suspens ; il y aura un autre couple d'amis (dont celle à qui il a mis un vent ! Ha ha ha !)
Et puis il se tate pour inviter Monex.
:-))))

21/01/2010

Mais heuuuu !!!


Mais heuuuuu !!!!!
C'est vilain d'me faire ça !!!
Faut pas attiser ma curiosité et puis me laisser là, comme ça, au bord de la route, à attendre.
Faut pas me dire "Bientôt peut être les premiers indices" et puis plus rien !!! Suis comme une gamine à noêl moi ; j'ai un cadeau empaqueté qui m'attend et.... je peux pas l'ouvrir !
Pourtant j'ai été sage ; même que j'ai bien travaillé et que j'ai trouvé la solution à l'énigme !
Pffff..... C'est pas charitable hein !
Allez quoi.... Mon cadeau....
Steup'... Quoi ; j'ai dit le mot magique alors j'ai droit à mon cadeau, non ?
Steup steup'....

19/01/2010

Rockette et Proutprout


Rockette et Proutprout sont deux cheffes de projet.

Rockette, je vous en ai déjà parlé.
Comment vous signifier à quel point elle est féminine....
Je ne l'ai jamais vue en jupe.
Pas de pantalon de tailleur non plus ; pas de pantalons "fluides".
Des jeans, et pantalons en toile forme jean, des treillis, des pantacourts....
Pas de talons.
Jamais.
Mais quand je dis pas de talons, c'est PAS de talons.
Pas de strass ou motifs ou que sais je sur ses jolies chaussures PLATES.
En haut, des couleurs sombres.
Le plus féminin que j'aie vu était un twin set.
Je vous rassure, pas en angora rose, hein !!!
Coupe au carré, le cheveu raide comme des baguettes de tambour ; genre de blondasse pas vraiment blond mais pas vraiment chatain non plus.
Prognate la demoiselle.
Il va de soi qu'elle ne se maquille pas.
Elle ne parle pas, elle aboie.
Elle parle aux gens comme à de la merde.

Proutprout, c'est sa grande copine, son amiedamour.
Proutprout parce que "prout ma chère" ; pète plus haut que son cul...
Bin j'te jette un cil, tiens !
Elle est l'opposé de Rockette.
Toujours en p'tit tailleur, jupe ou pantalon.
P'tites chaussures à boucle (j'ai horreur de ça !!!), vernies parfois.
Blonde, cheveux mi longs, qu'elle coiffe bien 3 fois par jour (faut rester élégante tout au long de la journée, très chèèèèèèèèèère).
En même temps d'ailleurs qu'elle se remet du déodorant (cool dans l'open space).
Et qu'elle se repoudre le nez.
"Moa j'parle couramment anglais, hein, j'ai bossé dans une boite américaine alors !!!" (tu faisais quoi ? Dame pipi ???)
Illustration : "Yes heuuuuuu coud you say heuuuuuu it tou heuuuuuuu ze boss pliz, bicoze heuuuuu"......
Tu parles anglais couramment mon cul oui ! Ou alors j'avais pas bien compris que les anglais intercalaient des "heuuuuuu" tous les 3 mots !!
"Et Moa dans ma maison blablabla"
"Moa j'ai une mercedes" (qui date de l'an pépin, fais pas ta belle !!)
"Moa mon fils blabla"
"Moa je moa je"...
L'a une voix de crécelle en plus.
Elle se prend tellement pas pour de la merde qu'elle essaie toujours de passer avant tout le monde.
Ca a été à l'origine de quelques légères frictions entre nous dirons nous.
Du type :
Elle : Bon c'est mon tour
Moi : J'ai pas fini
Elle : Bin oui mais moi j'ai mon client qu'attend
Moi : Parce que moi non ?
Elle : Oui mais moi il ouvre dans deux jours
Moi : Oui mais moi il est déjà ouvert
Elle : Oui mais... heu... moi c'est important.
Moi : Oui mais moi aussi. C'est chacun son tour, et là présentement c'est le mien.
Elle jette son papier sur le bureau de la responsable du dév', je lui fais un immense sourire (de foutage de gueule bien entendu)
Elle tourne les talons (qu'elle a, elle) et se casse.
....

Alors Rockette ne dit bonjour qu'à certaines personnes (ou plutôt elle ne dit pas bonjour à moi et certaines personnes me fréquentant - honte à elles).
Mais Proutprout ne dit bonjour qu'aux hautes sphères.

Elles sont mignonnes toutes les deux....
Elles sont au régime à longueur d'année.
Proutprout : Ah Moa hier soir j'ai mangé un bol de fromage blanc
Rockette : C'est tout ?
Proutprout : Ah oui ! Rien d'autre hein ! Et toa ?
Rockette : Moi j'ai mangé une tranche de jambon. Tu manges quoi à midi ?
Proutprout : Moa j'ai emmené 3 tomates cerise, 1/2 tranche de jambon et 4 feuilles d'endive.
Rockette : J'ai pris des carottes rapées et un yaourt.
.....
Proutprout : T'as vu ce que j'ai acheté ?
Rockette : C'est quoi ça ????
Proutprout : Des tuiles au chocolat ; hmmmm c'est bon ! T'en veux une ?
Rockette : Ouais fais gouter. Schkroutch schkroutch schkroutch.... Hmmmm c'est bon ça ; j't'en r'prends une hein Schkroutch schkroutch....
Proutprout (bouche pleine) : Schmouihinchébon !!! Schkroutch schkroutch

Sans déconner....
Moi, j'ai la position idéale dans l'open space.
Je suis au fond, dans l'angle.
Je vois tout, et tout le monde.
Bin j'me régale !!!
J'ai l'impression d'être au théatre de marionnettes !!!

Mais là je suis très triste.
Parce que Proutprout et Rockette ont décidé qu'on n'était plus dignes d'elles depuis quelques temps.
Alors dès qu'un directeur de projet est en déplacement, elles migrent dans leur bureau.
Bin oui hein ; elles se mettent avec les gens de leur race, les gens dignes d'elles...

On m'avait prévenue y'a 12 ans : c'est une boite de dingues m'avait dit la dame de l'intérim...
En attendant, je ne m'ennuie jamais !!

Envie... ou pas !


Tu n'en as finalement pas
une envie irrépréssible...

18/01/2010

10


Il y a 10 ans, à cette heure-ci, je partais à la maternité.


9 mois environ plus tôt, la gynéco avait dit : "Ce sera pour le 18 janvier".
C'est long 9 mois... La nature est bien faite ; au bout de 9 mois, on en a tellement marre d'être une baleine, on en a tellement marre tout court, qu'on veut accoucher. Passer à la suite, absolument !
On ne pense plus à la douleur, on veut juste passer à autre chose.


Le 18 janvier, comme prévu, Miss Morue annonçait sa venue...


6h30, les contractions me réveillaient.
Putain que ça fait mal, dans les reins ! Plus mal que dans le ventre, je vous garantis !! J'ai vu ma copine : elle arrivait à parler, elle, pendant ses contractions.
Moi.. impossible. Le souffle coupé.


8h00, j'appelais ma mère.
Il y a 10 ans, elle n'était pas dans son état bien sûr, et c'est elle qui m'a emmenée à la maternité.
Monex étant en formation dans le département voisin.


8h30/9h00, j'étais "prise en charge".
Quand même.... Sont chiés dans les maternités.
Vous arrivez, vous n'êtes pas sûre de rester.
Bin non seulement on vous dit rien, mais on dit rien aux personnes qui vous accompagnent.
Ils restent là comme des merdes à attendre qu'on veuille bien les tenir au courant....
Et vous, bein vu l'enchainement des évènements, vous supposez que vous êtes là pour accoucher...


Ma mère a appelé Monex. C'était le moment, il fallait qu'il vienne.
Et moi pendant ce temps là, on m'installait, et surtout, SURTOUT, on me faisait la péridurale.
Ah put... quelle invention merveilleuse !!
(Si ; dans les reins, ça fait mal !!! Hyper mal !! Même que l'anesthésiste il a accepté de me filer du rabe ; c'est pour dire !!)


J'ai eu de la chance.
J'ai accouché comme ils disent dans les livres !
J'ai poussé deux fois, et elle est née...
(ça vous fait envie les filles hein !!)
C'était le début de l'après midi... Monex dit qu'il y a eu un orage au moment de sa naissance... Moi, sincèrement, je ne pense pas. Je crois même me rappeler d'un rectangle de ciel bleu (la seule vue extérieure que je pouvais avoir !!).
Mais cette "légende" lui fait tellement plaisir, que je ne cherche pas à avoir raison.
Et puis peut être a t'il raison en plus !!



Et quand on me l'a posée sur le ventre, je l'ai reconnue.
C'est une drôle de sensation de reconnaitre quelqu'un que l'on n'a jamais vu.
C'est inoubliable... :-)


Elle était pleine de cheveux noirs, et longs déjà (les infirmières s'amusaient bien à la coiffer après ; elles me disaient "c'est tellement rare un bébé aussi chevelu, on en profite !"), les ongles longs et comme taillés comme les miens.
Et ce qui m'a étonnée... elle était propre. Toute propre.


Par la suite, Miss Morue a été un bébé modèle.
Tout comme dans les livres.
Les dents à la date à laquelle ils disent, l'évolution, tout.
Sauf qu'elle n'en avait pas les inconvénients.
Pas de fièvre pour les dents, pas de joues rouges, rien.
Elle n'a jamais voulu de tétine.
Elle a fait ses nuits tout de suite.
De 23h à 5h dès le premier jour, et de 23h à 7h au bout de trois semaines... Le rêve !!


Elle a grandi... Tellement vite.
Ils grandissent toujours vite ; trop vite.
On est pressé qu'ils arrivent au stade suivant - s'assoir... marcher... être propres... aller à l'école...- et puis un jour, on se retourne et ce sont des pré-ados.


10 ans aujourd'hui.
Je ne sais pas pourquoi, et je sais que ça va vous sembler idiot, voire crétin, (pire ??), mais je me suis toujours dit que je ne les verrais pas ses 10 ans.
Peut être que ça me semblait tellement lointain, tellement... abstrait ?
Comme ma grand mère était convaincue de ne pas voir mes 18 ans....
Elle a vu mes 38.
Hier, je l'ai dit à Monex, ça. Que j'étais sûre de ne pas voir les 10 ans de Miss Morue.
Il m'a regardé et a explosé de rire.
Mais ce n'était pas de la moquerie, c'était de l'étonnement.
Quoi, moi, j'aurais des "peurs" comme ça ????.... !!!!


Alors aujourd'hui, exceptionnellement, elle ne déjeunera pas à la cantine.
C'est une tradition.
Chaque année, pour son anniversaire, je prends une journée et on déjeune au resto ensemble.
Le hasard fait qu'à midi, en plus, il y aura la soeur de Monex (d'ailleurs... suis pas sûre qu'elle comprenne bien la situation :-D.... j'sais même pas la tête qu'elle va faire en me voyant !! Surpriiiiiiise !! On s'est ni vues ni parlé depuis notre séparation, et je dois dire que... ça n'a jamais été le graaaaaaaaaaand amour entre nous)
Et le soir, je lui ai préparé une petite fête surprise.

Et surtout... surtout... Surtout, elle va voir sa chambre !! C'est LA surprise ; son cadeau d'anniv'.
Sa chambre qu'on a refait en 4 jours ('tain suis crevée ; j'vous garantis).
D'une chambre de bébé, de gamine, elle passe à une chambre d'ado, voire d'adulte.
Ca fait au moins deux ans qu'elle veut en changer...
Bon elle voulait des dauphins, elle se gratte. Vais pas lui refaire sa chambre tous les ans, hein ! Parce que cette année ce sera les dauphins, et l'année prochaine, la danse ou je ne sais quel chanteur....


Si vous êtes sages, vous aurez peut être l'avant/après....

BON ANNIVERSAIRE MA PRINCESSE





17/01/2010

Loin des yeux loin du coeur




Ce clip m'a particulièrement touchée.
C'est tellement vrai que lorsque la misère est loin, elle ne nous touche pas, on l'oublie.
D'ailleurs, il suffit d'écouter les infos.
"2 ressortissants français ont été retiré des décombres"
.... Cool... et les 1 000 autochtones encore prisonniers, on en parle quand ?

Ah oui non pardon j'avais oublié.
1 français vaut au moins 100 étrangers.
Enfin... j'irais même jusqu'à dire qu'en fonction du pays, la balance est différente.
Par exemple, 1 français va valoir... allez ; 3 allemands.
Mais le français prend de la valeur dès qu'on entre dans le tiers monde.
En Afrique, la vie d'un français vaut celle d'au moins 100 africains.
Non mais c'est vrai, quoi ?!

Oups ; je m'enflamme, je m'écarte du sujet (quoi que).

On ne revient pas indemne d'Afrique.
Si l'on prend la peine d'ouvrir un tant soit peu les yeux, si l'on sort de son bel hôtel, on voit toute cette misère silencieuse et pleine d'acceptation.
"C'est comme ça !"

Là bas, j'ai vu des cul de jatte se trainer par terre faute de pouvoir s'offrir un fauteuil roulant (je ne sais même pas si j'en ai vu un seul) ; là bas, j'ai vu des enfants difformes ; je suis allée dans des bidonvilles où bien entendu il n'y a pas d'eau courante.
Là bas, je suis allée chez des blancs qui traitaient leurs domestiques noirs comme s'ils étaient une sous race, à peine plus que des animaux. Je pense même qu'ils parlaient mieux à leurs chiens...


Mais là bas, j'ai vu des gens qui, malgré tout ça, avaient la joie de vivre.
Là où nous ne sommes jamais satisfaits, nous plaignons toujours, déprimons pour un oui pour un non, eux on le sourire, eux chantent, eux dansent.
Et pour gagner leur coeur, il suffit de leur faire un sourire...


Alors voir cette pub, pour moi, c'est un peu difficile...
L'Afrique me manque.

16/01/2010

Message subliminal ?


Mon Ibouc a éveillé la curiosité de mes collègues.
Ils m'ont demandé de leur amener, histoire de voir un peu "en vrai" comment ça fonctionne.
Je me suis donc exécutée et l'ai mis dans mon sac, mercredi matin.


Mercredi matin, L3 et moi avons covoituré.
Dans la voiture, je lui file mon Ibouc pour qu'il jette un oeil.
On en discute (en meme temps que du port de la burka), il le tripote, puis l'éteint et me le rend.


Le midi, nous allons au resto (non le jolimonsieur n'y était pas :-( ), et mes collègues me demandent mon Ibouc.
Une table de 10 nous étions hein.
Je le file à mon voisin de droite qui, à son tour, le tripote dans tous les sens.
Je lui dis "Y'a même une tablette graphique ; tu peux  dessiner, prendre des notes avec le stylet..."
Je l'aide à trouver la fonction, et lui dis "Tu vas voir... Il y a une oeuvre de mon père, et une de moi"


Il ouvre la bibliothèque des dessins et... il y en a 3.
Enfin... Il y a deux dessins et un truc écrit.
Alors bien évidemment, mon collègue ouvre le truc écrit ; par L3 obligatoirement.
En travers de la feuille était écrit :


Je suis libre

... Glurps....

14/01/2010

Histoire de pelle


L'autre matin, Miss Morue m'a fait mon petit déjeuner.
Oui, je sais, j'ai beaucoup de chance.
Mais bon ; ya une sacré contrepartie, hein ; je suis obligée d'attendre facilement une demi heure avant de me lever et sortir de ma chambre.
Je suis confinée...


Et donc, l'autre matin, avant de descendre petit déjeuner aux chandelles (parce qu'un petit déjeuner ou un goûter, chez moi, c'est avec nappe moirée et 6 ou 7 photophores....), je demande, que dis-je... j'exige ! un calin
(oui ; je suis une ignoble profiteuse).
Miss Morue monte donc me faire mon calin et puis on se met à discuter.


- Ma cousine elle veut rouler une pelle à X.
.... (là, c'est moi interdite. Sa cousine a 2 mois de moins qu'elle...)
- Et heu.... Quelle cousine ???
Non mais des fois que c'en soit une que je connais pas et qui aurait plus que 10 ans....
- Bin ! E !!
Ah merde... C'est bien celle que je pensais !
- Ah OK.... Et X c'est qui ?

Non mais des fois que ce soit un adulte ou un ado....
- Bin X c'est un copain de sa classe
Bon bin c'est déjà ça...
- Et heu... Ca veut dire quoi "rouler une pelle" ?
Non mais des fois qu'elle sache pas.... Moi je veux pas que ma fille utilise des mots qu'elle sait pas qu'est ce qu'ils veulent dire.
- Bin c'est embrasser avec la langue !!
Apparemment, elle sait ce que c'est rouler une pelle....
- Eh bien écoute, Miss Morue ; 10 ans, c'est un peu jeune pour rouler une pelle. Et en plus, on dit pas "rouler une pelle" ; c'est pas joli.


OK. J'ai du passer pour une vieille peau rétrograde rabat joie, mais c'est pas grave.
Ah ces jeunes...

13/01/2010

Je te pisse au cul


ou "Sagesse iranienne"

Ce matin je discutais avec Tof devant la machine à café.
Il était assis sur les marches, et moi debout devant lui.

Rockette arrive (une CP trèèèèèès féminine qui a fait de la boxe.... voyez le genre ?) et fait la bise à Tof.
Point.
Et elle rentre dans les bureaux....

Je pue ??? (sûrement)

Tof me regarde ahuri, et moi je le regarde avec un immense sourire et ajoute "je ne suis donc pas parano !"
Non mais parce que c'est la deuxième fois qu'elle me fait ce coup précisémment.
La dernière fois, j'étais en train de discuter avec L3, elle s'approche, lui fait la bise, et se barre.
Et moi, keuts. Ni bonjour, ni merde.
Alors en rentrant dans le bureau (nous sommes dans le même open space ouéééé), je lui ai dit, bien fort devant tout le monde : "Tu sais, tu peux me dire bonjour, ça ne me dérange pas ; en plus tu as de la chance je ne suis pas malade. Rien ne t'en empêche"
.....
Elle a pas eu les couilles de me répondre.... Elle a fait comme si de rien n'était, comme si elle ne m'avait pas entendue.

Alors après, en y repensant, je me suis dit "Oooooh fais pas ta parano !!!! Si ça se trouve, elle a des soucis, ou elle pensait à autre chose et ne t'a pas calculée" (à quelques centimètres, certes !!)
Je me suis dit... Incident clos, à suivre (ie à confirmer ou infirmer)...

Eh bien apparemment, c'est confirmé.
Alors sur le coup, étant quelqu'un de pas sanguin du tout, je me suis dit... "Putain j'vais y péter la gueule à cette connasse !!"
OK, c'est une image ; soyons juste, ça voulait dire "Je vais lui demander des comptes".

Et puis Tof me dit " Je serais toi, j'attendrais qu'elle aie besoin de toi... Parce qu'elle aura forcément besoin de toi un jour... Alors que l'inverse n'est pas vrai"
(oui ; Tof m'aime beaucoup :-) )


Nous étions en train d'en discuter, et je me dirigeais vers cette solution lorsque un collègue iranien, la cinquantaine, zen, nous demande ce qu'il se passe.
Tof lui raconte.
L'Iranien me regarde tranquillement et me dit "C'est important pour toi ?"
....
Heu... Bin non !
"Non ; du tout ! Rien à foutre qu'elle me lèche la pomme !"
"Eh bein alors pourquoi tu veux aller la voir ?" me dit il toujours aussi calmement.
"Parce que je voudrais comprendre ce qu'elle a contre moi !"
"Donc c'est que c'est important pour toi"
"... Non... M'en fous"
"Alors tu gaspilles de l'énergie inutilement, si ce n'est pas important pour toi"


Tu sais quoi l'Iranien ?
T'as raison ; j'y pisse au cul !

(Mais je l'attends au tournant, et je me délecte d'avance...)

11/01/2010

Cher ex


Mon cher ex,

Je sais bien que tu es tiraillé.
Tu es tiraillé entre le "je suis mieux seul" et le "je suis malheureux".

Je sais que toutes les autres t'emmerdent.
Tu t'ennuies avec elles... Il n'y a qu'avec moi que tu ne t'ennuies pas, il n'y a qu'avec moi que ton regard a un semblant de vie.
Tu vois,c 'est amusant, parce qu'avant, c'était l'inverse. Tu parlais aux autres et pas trop à moi.
Normal, j'étais à ta disposition... !

Lorsque je rentrais et te racontais ma journée, ça avait l'air de consenscieusement te gonfler. Ma journée n'avait pas vraiment l'air de t'intéresser... C'est vrai que je rentrais tous les soirs en disant la même chose, à savoir "j'ai eu une journée de dingue".
Maintenant, lorsqu'on se voit et que ça m'échappe, ça te fait sourire... Et mes journées ont l'air de te passionner...

Combien de fois t'ai-je supplié, oui supplié ! de passer quelques soirées avec moi ?
Le mardi, nous n'avions pas Miss Morue, nous pouvions en profiter pour faire quelque chose de tout bête, rien d'extraordinaire ; aller au resto, se faire un ciné... je ne sais pas.... Un truc con.
Mais ce n'était pas possible. Non ; car le mardi était ton jour de jeu en réseau.
Il y a des priorités dans la vie...
J'ai commencé à sortir seule (enfin avec mes copines) le mardi...
Tu vois, c'est comme ça qu'on s'éloigne l'un de l'autre....
Maintenant, le mardi quelque fois tu sors avec moi ; comme mardi dernier.
Ou tu m'as même fait remarquer qu'on était mardi et que tu étais là, avec moi.
Mais comme je t'ai, méchamment, répondu, avec cependant un petit sourire triste : "Oui... mais il est trop tard".

Ah et puis il y a le coté sexuel aussi qui te manque.
Au lit aussi tu t'ennuies avec tes conquêtes. Tu te lasses en quelques.... mois ? Semaines ?
Je ne dis pas que je suis une déesse du pieu, loin de là, mais tu as quand même tenu 17 ans sans te lasser. Je ne devais pas si mal te convenir...
Certes tu t'es changé les idées quelques fois ; mais finalement peu, et je te comprends.
Oui, tu n'es pas tendre avec tes "chéries". D'ailleurs, tu les appelles soit "l'Autre" pour Mosquita, soit "A" du nom de la ville de l'autre. Car tu en as deux, une ne faisant pas l'affaire... D'ailleurs, je ne te l'ai pas dit , mais tu appelles Mosquita exactement comme je t'appelais dans mon blog lorsque j'étais en colère après toi.
Qu'est ce qu'on se marre....

Non ; tu n'es pas tendre avec Mosquita.
Non seulement tu l'appelles l'Autre et la trompes, mais en plus, tu la descends dès que tu peux.
Si je résume nos quelques (nombreuses ?) conversations à son sujet : elle a un gros ventre, pas de cul pas de seins (à ce sujet, je te remercie d'avoir dit, lorsque je t'ai dit que je ne m'autorisais pas à la critiquer sur son hypothétique embonpoint, je te remercie, donc, d'avoir dit que "oui, mais toi c'est harmonieusement réparti ; tu as du cul, tu as des seins"... Tiens ; ne serait-ce pas un des tout premiers compliments que tu me fais ??).
Donc ; elle a du ventre, pas de cul, pas de sein, tu t'ennuies avec elle, elle n'est pas très intelligente, a toujours vécu chez papamaman, n'a jamais vraiment bossé, te gonfle, et tu n'as pas envie de la voir, elle ne sait pas cuisiner, ne fait pas ton ménage....

Alors... comme je te l'ai dit : "Tu t'es fait chier 17 ans avec moi, et maintenant que tu es libre, enfin, tu te traines un boulet ? Bein t'es trop con" !
Et lorsque j'ai ajouté que "moi, je n'avais pas pris sur moi 17 ans pour ensuite être emmerdée, et que maintenant c'était vite réglé", tu as tiré une sale gueule.

Tiens à ce sujet... C'est marrant de voir la tête que tu fais quand j'aborde ce point...
Parce que toi, tu me parles de tes gonzesses, tu me les présentes, tu me montres leurs photos, je dine même avec elles (oui messieurs dames, Mosquita m'a servie ! HA HA HA HA !!).
Mais moi... j'ai pas le droit de t'en parler, de tout ça. D'ailleurs, ça ne te regarde pas.
Si je te racontais certains détails.... tu tomberais raide.
Peut être que tu te rendrais compte que de nous deux, c'était toi le moins marrant...

Continuons sur la lancée, et parlons des travaux...
Tu es venu faire quelque chose que je te demandais depuis 2 ans. Ca t'a pris... hou la ! Au moins, AU MOINS 3 heures. Et sans que je te demande en plus !!
Et puis si je ne te disais pas "NON", tu serais chez moi à les faire, ces putains de travaux, tous les jours....
Tu vois, tu as encore voulu venir demain pendant que je bosserai, pour commencer la chambre de Miss Morue...
Bin non. Tu viens pas. C'est pas de la méchanceté, mais il faut que tu comprennes que tu n'as rien à faire chez moi en mon absence.
Sinon, tu ne comprendras jamais que nous ne sommes plus ensemble...

Quant à ta fille....
Combien de fois t'ai-je demandé d'aller à la piscine le soir, en famille ? Nan ! La piscine, t'aimais pas.
Des années je te l'ai demandé....
Tu as passé l'été à la piscine avec elle....


Alors tu vois, maintenant, tu fais tout ce que j'aurais tellement voulu que tu fasses avant.
Et même, quand on passe une journée ensemble, tu ne fumes pas ton putain de shit.
Si tu savais, Oh si tu savais comme j'aurais voulu que tu fasses tout ça avant.
Les travaux, les sorties, pas de shit....
T'en arrives même à me faire des compliments ; ne serait-ce pas pour ça que j'ai commencé à te tromper ? Parce que je n'étais qu'un meuble dans la maison ?
Qu'est ce que j'ai pu pleurer après toutes ces choses que je n'avais pas et qui, pourtant, ne me semblaient pas si extraordinaires...


Tu sais, je serai toujours là pour toi (à moins que tu ne tombes sur une connasse et ne deviennes comme elle !). Tout comme je sais que tu seras toujours là pour moi...
Mais il est trop tard. Et j'en suis tellement désolée...
Tu as épuisé toutes les réserves que j'avais. Il n'y a plus rien.
Et tu me connais, alors tu le sais.
Tu sais que quand c'est terminé, c'est terminé chez moi. Qu'il n'y a pas de retour.
Mais tu restes là quand même sur le rivage, à portée de main, à attendre un hypothétique signe...
Tu me fais de la peine tu sais ; beaucoup de peine.
Seulement je n'ai plus envie de revivre ça ; et quoi qu'en pensent certaines personnes, on ne change pas. Tu ne changeras pas. Tu le dis toi même.
Et puis... Je n'ai plus aucun désir pour toi.


J'ai envie d'autre chose....

A

Aïe aïe aïe... il est terrible !!
Aaaaah..... !!
Schbing (me suis évanouie, tombée en pamoison) !!

10/01/2010

Plaisir du dimanche


Ce matin, dans ma boite mail, un message.
De quelqu'un qui m'envoie énormément de conneries de tous styles.
Mais qui m'envoie aussi des mails plus sérieux.
Le titre me fait penser que c'est encore un de ces diaporamas à la con : "Mon rêve de cette nuit"
Mais je me rends compte que ce n'est pas un diapodébile, et que le texte m'est destiné...

"Etonnant
Au petit matin, rêve étrange, entre (un peu de) réalité et fiction... :
RV pour déjeuner resto à A.
Déjeuner sympa dans resto indien
A la fin, quelques pas vers nos véhicules garés à côté l'un de l'autre
Toi, long manteau de laine rouge sur jupe mi-courte
Discussion rapprochée entre les voitures,puis appui sur l'une d'elle
Culotte retirée, pantalon défait.
Pénétration lente (mais profonde !), yeux dans les yeux (lentilles violettes !!!) avec de très doux mouvements de bassin, histoire de ne pas attier l'attention

puis... je me suis réveillé...
Mmmm... j'ai eu du mal à débander..."

Mi réalité mi fiction.
Réalité récente, car la dernière fois, nous nous sommes effectivement vus à A, dans un resto indien.
Nous sommes effectivement repartis vers nos voitures garées l'une à côté de l'autre.
Réalité un peu moins récente, car il y a quelques temps, nous avons eu quelques scènes chaudes autour/dans nos voitures ; et à cette époque je mettais souvent mes lentilles violettes...
Puis une fiction que je trouve douce ; tout a toujours été douceur entre nous. aussi bien dans les moments chauds que dans les moments tendres.


Ca fait plaisir, un dimanche matin, d'ouvrir sa boite mail, et d'y trouver ça....
Malgré le temps gris, il fait soleil...
(Soupir)
 

08/01/2010

新年おめでとうございます‏



‏Finalement, je ne vous ai pas dit ce que j'avais eu pour Noel.
Mon père m'a très beaucoup gatée.
Quand je vous dis que je suis une fille à papa...
Mais je vais commencer par les autres cadeaux sur lesquels il y a moins à dire.

Clo m'a offert un bouquin dans un trèèèèès joli coffret en velours noir avec des pois argentés. Rien que le coffret vaut le coup.
"Petit déjeuner chez Tiffany".... J'ai lu quelques pages, mais n'ai pas trop accroché.
Il faut dire que j'ai commencé un cycle de SF ; et à côté de ça, tous les autres bouquins font pâle figure, en fait.

Monex m'a offert... du thé !
Alors là, j'avoue que je reste assez perplexe.
"On" m'a déjà offert du thé il y a quelques temps (excellent d'ailleurs).
Bon ; me faire un cadeau n'était pas évident, vu qu'on ne se connaissait pas plus que ça... Déjà que quand on se connait bien c'est pas évident....
Je comprends donc ce choix de thé (excellent d'ailleurs... Ah mais je l'ai déjà dit ça)
Mais Monex, comment dire.... du THE ????
J'en arrive à me demander si, sans m'en rendre compte, je lance des signaux de type "j'aimelethé jaimelethé jaimelethé" ???
Bon voyons voir... Deux mecs m'offrent du thé... C'est aphrodisiaque le thé ?

Isacruche m'a offert un agenda et un porte étiquette pour les bagages.
L'agenda, c'est ballot, j'en ai déjà un, que j'ai acheté rechargeable, exprès...
Quant à l'étiquette à bagages, c'est une excellente idée. Au moins, je reconnaitrai de suite ma valise !
Vi parce que ma valise est noire, du genre de celle que tout le monde a (je dis bien du genre parce que putain elle m'a couté la peau du cul !!). Alors là, comment dire ? Avec un porte étiquette ORANGE à fleurs JAUNES et ROSES et des feuilles VERTES, je pense que je la repèrerai de loin...

Quant à mon père, il m'a offert...
Des cours de japonais et un ebook.
Alors les cours de japonais, c'est moi qui les ai demandés.
Ca fait des années que je voudrais reprendre mais ne le fais pas (ne me demandez pas pourquoi ; merci).
Pour ceux qui ne suivraient qu'à moitié, j'ai déjà fait 3 ans de japonais il y a de fooooort nombreuses années. De japonais j'ai dit ; pas de chinois. N'est ce pas ?!
J'ai fait aussi du chinois, mais peu et ça m'a pas plu. Il m'en reste deux mots ; réellement deux mots. Deux comme 2.
J'ai donc su disons... mi décembre/ deux tiers de décembre, que ce serait mon cadeau.
Il ne me restait plus qu'à m'en occuper.
J'ai téléchargé le dossier d'inscription, le descriptif, etc...
251 euros les 120 h (vous allez voir, c'est important pour la suite).
Sont cons, font pas les inscriptions en ligne... Faut charger le dossier, le remplir à la mimine, puis coller un timbre IRL sur une enveloppe non moins IRL, et mettre le tout dans la jolie boite jaune du bout de la rue...
Quelques jours plus tard, une dame m'appelle pour me demander si j'ai des questions à poser sur la formation.
Dis donc dis donc, comment c'est sérieux, c't'affaire !!
Non j'ai pas de questions.
Oui ça augmente en janvier, comme toutes les formations.
Bonne journée, merci.
Et puis... C'est les vacances...  Je fainéantise d'une force incroyable.
Et le dernier jour de mes vacances, je m'attaque à tous mes papiers.
Genre : remise dans le bain.
Je remplis mon petit dossier, mais il me faut joindre le chèque.
Ah merde. Un chèque de combien ? Puisqu'il me faut le nouveau tarif !
Je vais sur le site. La page qui m'intéresse, justement, plante.
Hé hé.
Le lendemain, j'appelle ; le gentil monsieur, pas très au courant, se renseigne et me répond que les tarifs ne sont pas encore en ligne car il y a une refonte.
Beh oui mais moi je veux m'inscrire monsieur, merci de demander le prix.
Patientez svp
Oui bien sur
210 euros.
.... Heu.... 210 euros... c'est bien comme augmentation, passer de 251 à  210 euros !!
Et le monsieur, finalement, d'un air un peu gêné, me donne l'explication de cette augmentation négative.
C'est 210 euros.... les 60 heures.
PARDON ??? MAIS VOUS DOUBLEZ VOS PRIX QUASIMENT LA !!!
Bein ouais.
J'suis blasée. A la louche, sans calculer, je dirais que ça fait bien du 80% d'augmentation ça.
C'est honteux !!!
Vous êtes augmentés de 80% vous ???
Le moins qu'on puisse dire, c'est que leurs augmentations ne suivent pas le cout de la vie hein !
Alors voilà.... pour le même prix, en gros, je vais en avoir moitié moins.
Voilà ce que c'est de procrastiner....

Sinon, il m'a aussi offert (une idée de lui et lui même) un ebook.
Pour que je puisse l'embarquer partout ; c'est tout léger, et je peux charger pleiiiiiiiiin de livres dessus.
Le dernier modèle de Sony , le tactile....
Il est pas top techno mon papa (76 ans je vous rappelle) ?
En plus, il semblerait que ce soit très à la mode en ce moment... SVM a fait un dossier dessus récemment d'ailleurs.

Et vous, vous avez eu quoi à Noel ?

(il y en a un qui devrait reconnaître le titre là, non ?)